C'est le début de la saison du jardinage ! 

L’hiver s’écoule : le ski, le patin à glace ou la luge sont en tête de liste des activités, profitons encore de l'hiver ! Mais non seulement creuser dans la neige, travailler la terre est aussi de saison. En effet, depuis début février, il se passe déjà beaucoup de choses sous le sol : la nature se prépare à toute vitesse à l'arrivée du printemps et de charmants signes avant-coureurs comme les perce-neiges et les crocus déploient leur beauté. C'est le moment idéal pour commencer à planifier la saison de jardinage. Êtes-vous déjà impatients ?  

Fleurs blanches du perce-neige

Même lorsqu'il gèle, la fièvre du jardinage monte !

Oui, vous pouvez commencer à jardiner dès le deuxième mois de l’année. Les jours s'allongent, la lumière du jour et le soleil sont au programme : il est temps pour la nature de sortir de son sommeil hivernal et de développer son potentiel. Découvrez de précieux conseils de jardin et de balcon sur les semis et les plantations, sur la préculture dès février et mars, ainsi que sur les acquisitions qui valent la peine d'être faites pour profiter pleinement de la saison des jardins et des balcons ! 

  1. Calendrier des semis et plantations 

Il est important de ne pas perdre la vue d'ensemble ! Des agendas spécifiques vous aident à savoir ce qu'il faut faire - semer, pré-cultiver, planter, récolter - pour chaque variété et à quel moment ! Différentes variantes de ces calendriers sont proposées sur Internet, vous trouverez certainement votre bonheur. Conseil : si vous planifiez correctement, vous pourrez planter et récolter toute l'année ! 

Planification cultures: graines triées par mois
  1. Les serres et Cie 

Dans le jardin, mais aussi sur les balcons et les terrasses, la serre, la mini serre ou les serres “tunnel” en plastique sont une aide précieuse au cas où février et mars seraient encore marqués par des journées ou nuits froides. La toison de jardin est également utile pour les périodes de transition ou de gel.

Serre avec plantes pour le jardin
  1. DIY – mini-serres 

Bricoler soi-même, c'est toujours bien ! Par exemple : recouvrez vos plates-bandes surélevées sur la terrasse, le balcon ou le jardin d'un toit transparent (utilisez un cadre en bois avec du plexiglas ou une vieille fenêtre, par exemple, que vous fixerez avec des charnières), que vous pourrez ensuite retirer. Ou encore : protégez les plantons délicats qui se trouvent dans le sol des températures basses - et des escargots – pendant la nuit avec des pots renversés ou toute la journée avec des demi-bouteilles en PET. Cela fait l'effet d'une mini serre ! 

  1. Compost mûr  

C’est tout simplement une merveilleuse option pour enrichir naturellement la terre ! Le compost mûr est souvent distribué par la commune, mais il est également possible de l'acheter ou, bien sûr, de le produire avec sa propre installation de compostage. 

  1. Bokashi 

Le compost liquide qui se fait dans un seau ! Dans le bac hermétique Bokashi avec tamis, un processus de fermentation se réalise grâce au mélange avec une poudre (micro-organismes efficaces), ce qui produit un jus qui peut, en le diluant avec de l'eau (1:10), être utilisé pour fertiliser les plantes. C’est un complément parfait au compost mûr ! 

  1. Bourse d’échange de semences et plantons 

Vous en avez déjà entendu parler ? Vous y dénicherez souvent des variétés non commercialisées, des graines séchées maison ou vous pourrez échanger vos plants contre d'autres. Une belle occasion de cultiver la biodiversité. Vous y trouverez également un grand savoir-faire et des discussions intéressantes !  

Différentes sortes de plants

 

  1. Culture mixte 

Cela signifie cultiver différentes espèces de plantes sur la même parcelle - ou même dans une plate-bande - et utiliser les interactions. Si les bonnes variétés sont placées les unes à côté des autres, elles poussent mieux (moins de concurrence pour les nutriments) et empêchent la propagation facile des ravageurs et des maladies. En outre, la surface cultivée est optimisée. Intelligent non ? 

Vous êtes désormais prêts pour la saison du jardinage !

Semer et planter dans le jardin

C'est parti ! Dès que la terre n'est plus trempée, il faut biner le sol pour assurer une meilleure oxygénation et absorption de l’eau, enlever les mauvaises herbes et les vieilles feuilles, puis fertiliser avec du compost mûr. Si les températures sont douces et que le sol ne gèle pas, la culture peut commencer. Pour les hivers plus rudes ou les régions plus froides, le calendrier se décale vers le début du mois de mars, voire mi-mars. Voici quelques suggestions :   

  1. L'ail et les oignions : placer les gousses et les bulbes directement dans la terre. 

  2. Les radis : choisissez des variétés précoces. Ils poussent rapidement, mais doivent encore être recouverts d'une toison ou mis en terre sous châssis. A partir de mars, ils peuvent généralement être semés sans protection contre le froid.  

  3. Variétés de carottes précoces : elles germent déjà à partir d'une température du sol de 2 degrés et résistent à un peu de gel. Pensez à bien ameublir le sol avant ! 

  4. Les pois à écosser : ils peuvent être mis en terre dès que la température du sol atteint 2 degrés et doivent être recouverts d'une toison en cas de gel.  

  5. Haricots à grosse graine : ils supportent jusqu'à -5 degrés et doivent être semés à une profondeur de 5 à 12 cm, avec une distance de 10 à 20 cm et idéalement dans un endroit ensoleillé.  

  6. Épinards (Spinacia oleracea) : les variétés précoces peuvent généralement être semées directement en terre à partir de mi-/fin février. Quatre semaines plus tard, c'est déjà le temps de la récolte ! 

Semer pour balcon, terrasse et jardin

 

Fleurs et herbes aromatiques pour le jardin, le balcon et la terrasse

Il n'y a pas que dans le jardin qu'il y a beaucoup à faire, sur le balcon et la terrasse aussi ! Mais attention, semer ou planter dans les pots est plus délicat que directement dans le sol : plus facilement exposée, la terre soumise au gel a pour conséquence que les graines ou les plants souffrent également. Il vaut donc mieux attendre pour les légumes. Toutefois, certaines variétés de fleurs et d'herbes aromatiques peuvent être, selon la région, cultivées dès maintenant ! 

Quelques plantes qui s'accommodent bien du froid : 

  1. Bruyère d'hiver alpine (Erica carnea) : cette plante de balcon qu’aiment les abeilles fleurit jusqu'en avril. Tailler ensuite fortement pour qu'elle se développe à nouveau magnifiquement l'année suivante !  

  2. Le romarin : cet arbuste supporte des températures allant jusqu'à -10 degrés Celsius ! Les fleurs bleues délicates sont également très appréciées des insectes et des abeilles. 

Buisson de romarin résistant au froid

 

  1. Les bulbes à fleurs : ils supportent le gel. Si vous avez omis de le faire en automne, une plantation de dernière minute est encore possible avec des bulbes pré-germés. Plantez-les dans des trous creusés avec précaution dans le parterre ou sur le balcon dans des pots. A ne pas oublier : arroser pour que les racines se développent bien ! 

  2. Les pensées, la rose de Noël : également appelée rose des neiges, elle peut être placée dans des jardinières sur le balcon dès le mois de février et apporte de magnifiques accents colorés. 

Roses de neige et bruyère blanche

 

La pré-culture

Vous pouvez aussi continuer à jardiner chez vous : commencez dès mi-février à faire pousser des plants. Cela vaut la peine de débuter tôt, car certains d’entre eux ont besoin de beaucoup de temps et de chaleur avant d'être prêts pour la plate-bande ou le pot. Comme il est passionnant de voir la nature s'épanouir sous ses propres yeux ! Mettre en terre des petits plants que l'on a cultivés soi-même remplit de fierté le cœur du jardinier. Essayez et munissez-vous de terreau pour semis, de petits pots ou de boîtes à œufs (qui conviennent parfaitement) ainsi que de graines souhaitées !  

Graines en germination dans la terre

 

Si vous achetez des semences, vous trouverez sur le paquet des conseils utiles pour la culture, les semis, la plantation. Internet regorge également de bonnes astuces pour que vos graines deviennent des plantes robustes ! Et plusieurs années d'expérience vous aideront à adapter toutes les consignes aux besoins spécifiques de votre région. 

Quand peut-on sortir quel plant ? 

 Voici quelques exemples les plus courants : 

  1. Salade (selon la variété), oignons et poireaux : les plants peuvent être mis en pleine terre dès la mi-mars. Il est préférable de les entourer d'un tunnel à serre. 

  2. Choux précoces, choux-fleurs et fenouils : mettre les deux premiers en terre début avril, le fenouil doit attendre la fin du mois.  

  3. Poivrons, piments et aubergines : ils ont tous une longue période de culture - au moins 10 semaines - avant de pouvoir sortir à la mi-mai ! 

  4. Tomates, courgettes, courges, concombres, haricots : commencer à les cultiver fin février ou début mars. Pour eux aussi, c'est à la mi-mai qu'ils sont mis en terre ou en pot ! 

Oui, déjà tôt dans l’année il se passe beaucoup de choses en matière de jardinage ! 

Semis en pot ou en terre

Jardinier un jour, jardinier toujours !

Si la fièvre du jardinage vous prend, elle ne vous lâchera plus ! Croquer la première carotte, savourer les fleurs de courgette cueillies frits, manger des tomates juteuses et gorgées de soleil directement du pied de la plante : les légumes cultivés par les jardiniers amateurs, leurs propres fruits et les fleurs qu'ils soignent avec amour font leur fierté et leur bonheur ! Les résultats souhaités ne sont pas toujours atteints, les échecs font aussi partie du chemin de l'apprentissage. Mais la patience, c'est bien connu, apporte des roses. Et des sentiments dont vous ne pourrez certainement plus vous passer : le contact avec la terre, la communion avec la nature sont des bienfaits pour le cœur, l'âme et le corps.

Récolte du jardin et du balcon